recherche & publications

La mise en place de la stratégie R-Urban est accompagnée par des projets de recherche action.
Notamment, aaa dirige une recherche financée par le Ministère de l’Écologie en lien étroite avec l’implantation de la stratégie à Colombes, pour questionner, analyser et orienter la mise en place des processus significatifs pour l’ensemble de la stratégie : l’implication des acteurs économiques locaux, les dynamiques ‘écolomiques’ créées, l’éco-bénéfice des circuits courts, la transférabilité de la démarche à différentes échelles, etc.
Une équipe de suivi assurera la mise en place d’une base de données mise à jour régulièrement et concernant l’ensemble des processus mis en place : mécanismes, temporalités, partenaires, résultats, conflits, blocages, contradictions, étapes, etc. Une publication collective et un colloque sont prévus à la fin du projet de recherche.

L’activité de recherche va continuer avec la mise en place, à moyen terme d’une résidence de recherche et, à plus long terme, d’un centre de recherche civique sur la résilience.

L’équipe de recherche:
Constantin Petcou: architecte/sémioticien, responsable de projet, aaa
Doina Petrescu: architecte, professeur Université Sheffield, aaa
Stéphane Tonnelat: urbaniste, chercheur CNRS
Anne Querrien: sociologue urbaniste, aaa

Chercheurs associés:
Mathias Heyden: architecte activiste, ISPARA; Berlin
Katherine Gibson: économiste, Centre for Citizenship & Public Policy; Sydney
Kathrin Bohn – architecte, spécialiste agriculture urbaine; Londres
Fionn Stevenson: architecte, prof. of Sustainability; Université Sheffield
rotor: architectes, spécialistes recyclage; Brussels
Fernando Garcia Dory: artiste écologiste; Madrid

 

recherche - actions

RURBAN

Ce projet explore les complémentarités écologiques, économiques et sociales entre 4 types de territoires et d’activités : habitat collectif, développement local, agriculture bio et interculturalité. La démarche est développée sur plusieurs axes d'action dont : la production d'énergies renouvelables, la réduction de l'empreinte écologique, l'augmentation de la biocapacité territoriale, la mutualisation des services et des moyens, l'implication participative des habitants et l'exploration de modes de vie quotidiens écologiques et résilients. 

Chercheurs: C. Petcou, D.Petrescu, N. Marchand  - aaa

En cours

 

interstices

Interstices urbains temporaires, espaces de proximité interculturels en construction
Financeurs: ministère français de la culture et de la communication et le ministère de l’écologie du développement durable et de la planification urbaine. (MEDAD)
Chercheurs: C. Petcou (RDS / aaa - Paris), P. Nicolas-Le Strat (ISCRA - Montpelier) D. Petrescu (aaa - Paris / University Sheffield), N. Marchand (aaa - Paris) F. Deck (ESBA - Grenoble), K. Matthys (Agency-/ Brussels)
2005-2007

Cette recherche-action explore l'espace urbain à travers des processus d'expérimentation architecturale et artistique et une cartographie des interstices urbains dans la région de La Chapelle, Paris 18e. Les résultats sont en grande partie basée sur des conversations que nous avons eu avec les habitants de La Chapelle et avec les nombreux artistes, militants, architectes et organisations qui ont été associées à un moment ou un autre à notre travail. Les interstices représentent ce qui reste de la résistance dans les grandes villes - résistance à la normalisation et à la réglementation, à l'homogénéisation et à l'appropriation. Ils incarnent, en un sens, ce qui est encore "disponible" dans la ville. Leur statut provisoire et incertain permet d'entrevoir d'autres moyens ouverts et collaboratifs, réactifs et coopératifs, de créer la ville.

Les interstices fonctionnent selon des principes d’autogestion, un programme temporaire, flexible et réversible et un planning contextuel. Leur économie défient les nouveaux modèles de projet qui sont basés sur des agencements temporaires, des dispositifs nomades et des catalyseurs urbains.

La recherche action a étudié une série d’interstices spatiaux, temporels, institutionnels et conjoncturels, et a mené des expériences avec différents micro-dispositifs participatifs à différentes échelles.

Ce projet a été mené dans le cadre du programme de recherche interdisciplinaire "Art - Architecture et Paysage» de la MCC et MEDAD.

 

Interstices Urbains Temporaires  www.inter-stices.org

Multiplicité intersticielles http://www.le-commun.fr/index.php?page=interstitial-multiplicity

Rapport de recherche , PUCA, Février 2008, 129 p

 

 

PEPRAV

PEPRAV - Plateforme Européenne de Recherche et d’Action sur la Ville / European Platform for Research and Action on the City

collaborateurs:  atelier d’architecture autogérée (Paris), School of Architecture, University of Sheffield, Recyclart (Brussels), MetroZones (Berlin).

2006-2007

www.peprav.net

PEPRAV est un réseau transnational qui mène des recherches et des projets sur la ville et soutient des micro-dynamiques urbaines temporaires et informellesqui génèrent une urbanité alternative. Il est composé de groupes d'artistes, d'activistes des médias, de travailleurs culturels, de concepteurs de logiciels, d’architectes, d’étudiants, de chercheurs, d’associations de quartier et de citadins.


Au cours de ces années, PEPRAV a travaillé dans trois villes différentes - Paris, Bruxelles et Sheffield - impliquant des participants de France, Belgique, Angleterre, Allemagne, Irlande du Nord, Suède, Slovénie, Croatie, Espagne, Canada, et en organisant une série d'ateliers, des actions et des colloques traitant de pédagogie alternative, de cartographie subjective et collectivef, des méthodologies de la recherche-action, des tactiques urbaines et des interstices urbains. La Plateforme et AAA ont publié un site web open source (www.peprav.net) et un ouvrage collectif, Urban Act, qui rassemble les travaux de 23 groupes et un certain nombre de textes théoriques traitant de questions connexes.

 

 

AAA vidéo archive

2002-en cours

L’archive vidéo d’AAA compile des documents vidéos filmés et archivés depuis 2001, qui rendent compte du processus d'occupation des terres, de la construction et de l'utilisation des différents projets, notamment ECObox et le 56 Saint-Blaise. L'archive a été conçu comme un outil auto-réflexif, rassemblant des témoignages spontanés, des moments, des gestes, des instants de la vie quotidienne. Les images ont été prises par une «caméra participative » - une caméra qui faisait partie du processus, qui s’est déplacée de main en main, en étant accessible à tous ceux qui voulaient participer (les résidents, les enfants, les artistes, les membres de l'AAA, etc) Il s’agit d’une caméra amateur qui capture des points de vue différents, des désirs différents de montrer et donne ainsi des visions différentes d‘un projet construit de manière ascendante. Archiver le quotidien depuis l’intérieur signifie archiver l'ordinaire : la multiplicité des gestes microscopiques, des regards, des mots, des désirs qui se sont progressivement accumulés au cours de la construction collectivef d'un projet. L’archive illustre en quelque sorte la lenteur du processus de subjectivation collective : le processus d’émergence d’un sujet collectif au travers de ses différents événements et moments d’apparition. Ce lent processus se traduit par une archive qui contient une quantité énorme de matériaux bruts de qualité très diverse. Les séquences ont été marqués avec des mots clefs et stockées avec le logiciel iDive.

 

 

Éco-Urbanité

Analyse d'un réseau émergent d'éco-urbanité dans le quartier de La Chapelle ,  Paris 18e
Chercheurs : C. Petcou (RDS/aaa) D. Petrescu (aaa / University of Sheffield), P. Nicolas-Le Strat (ISCRA), S. Bulle (EHESS), A. Guez (LAA), D. Favret (aaa)

Financeurs: PUCA (Plan Urbanisme Construction Architecture) et le MEDAD

2002-2004

Une approche renouvelée de l'architecture et de la planification urbaine ne peut être uniquement initiée par des structures centralisées et des instances gouvernementales. Cette recherche-action se concentre sur les processus de transformation des espaces disponibles et des interstices urbains dans le quartier de La Chapelle, dans le nord de Paris, au sein d’un réseau géré collectivement abritant une série d'activités de la vie quotidienne: le jardinage, la cuisine, la discussion, l'apprentissage, le recyclage, le jeu, l'auto-construction. Ces processus ont été initiés par l’Atelier d'Architecture Autogérée (AAA) dans le cadre d'une stratégie d’ECOurbanité qui a débuté en 2001 avec le projet ECObox.
La Chapelle est un quartier isolé par des voies ferrées et habité par une population multiethnique. L'existence d'un grand nombre d'espaces temporairement disponibles et de friches industrielles a été interprété de façon positive, devenant un support pour la revalorisation du quartier. ECObox a généré une série d'espaces collectifs gérés par divers groupes d'habitants.
AAA a choisi d’orchestrer une appropriation progressive des espaces sur le long terme afin de s’accorder « un maximum de temps pour un maximum d’espace » dans le but de pouvoir accueillir les multiples conflits générés par la fragmentation sociale et culturelle du quartier. Initié par un jardin, le projet s'est développé en un réseau complexe de production sociale, culturelle et politique dans lequel s’impliquent diverses populations locales et qui s’étend trans-localement.
Rapport de recherche PUCA mai 2004

publications

articles

‘‘Une micro-politique de la ville : l’agir urbain‘ extrait de Multitudes n°31,
édité par D. Petrescu, A. Querrien, C. Petcou, Paris, Janvier 2008
(PDF of editorial)

What Makes a Biopolitical Place?, a discussion with Toni Negri
Constantin Petcou, Doina Petrescu, Anne Querrien, Paris - 17 Septembre 2007
(PDF eng)

C. Petcou, D. Petrescu -  'Acting Space: transversal notes, on-the-ground observations, and concrete questions for us all', in Urban ACT, aaa-peprav, 2007 (PDF eng)

D.Petrescu, ‘How to make a community as well as the space for it’ in re-public: reimagining democracy (http://www.re-public.gr/en/), 2007

aaa, (texte de Sebastian Niemann) in Architecture d'Aujourd'hui 368, Janvier 2007

aaa, (texte de Ruth Morrow) -  ECObox. Mobile devices and urban tactics  in Domus 908, Novembre 2007 
(http://www.domusweb.it/en/architecture/ecobox-mobile-devices-and-urban-tactics/)

D. Petrescu ‘Working with uncertainity towards a real public space’, in if you can’t find it, give us a ring, Public Works publication IXIA, Birmingham, 2006

C. Petcou and D.Petrescu ‘Au Rez de Chausee de la Ville’, in Multitudes n°20 : Printemps 2005, Paris http://multitudes.samizdat.net/spip.php?page=imprimer&id_article=1912)

D. Petrescu “Planning losing control“, in Jeremy Till, Doina Petrescu Peter Blundell-Jones (ed), Architecture and Participation, Routledge, 2005
(PDF)

‘Critical Urbanism’, in ‘A Lucky Strike: Kunst Findet Stadt’, GAK, Bremen 2006
(PDF of book)

‘Atelier de Transition’ in Envers de Villes by Alice Laguarda, Editions Michel Place, Paris 2006

Changing Habitats: Art Experience and Urban Development, de Horst Griese, GAK Bremen, 2005

Pascal Nicolas LeStrat, Un projet d'Éco-urbanité; L'expérience d'ECObox dans le quartier La Chapelle à Paris, ISCRA (Institute of Cooperative Social Research) ( www.Iscra.fr)

 ‘Mechanics of Fluids’ on Urban Clearance (http://www.urbanclearance.co.uk/)

Envers les Villes, Institut Français d’Architecture – AFAA (www.enversdesvilles.afaa.asso.fr/)

Complex Berlin - 3rd Berlin Biennale of Contemporary Art, ed. Ute Meta Bauer, BB3 - BWK, Köln 2004

Eselsohr: Our view of the city, Journal of Everyday Urbanism  n°1, Bremen, 2005 

______________________________________________________________________________________________

Livres

Urban Act, a handbook for alternative practice, aaa (eds), aaa-PEPRAV, Paris, 2007
(PDF) + version papier / bon de commande

______________________________________________________________________________________________

films

Au rez-de-chaussée de la ville - DVD 34' / atelier d’architecture autogérée 2005

Ce film est un montage réalisé par Jan Ralske et aaa à partir de matériaux sonores et visuels issus de l'archive d'ECObox. Ces matériaux ont été enregistrés depuis 2001 par Constantin Petcou, Doina Petrescu, Denis Favret, Béatrice Rettig, Giada Mangiameli, John Sampson, Jérôme Ayasse, Jean-Baptiste Bayle, Giovanni Piovene, Leila Gharbi, Marina Galimberti et un groupe d'enfant dont Dramé Zeinabou, Fatima Zeinabou, Nimaga Zeinabou, Habibetou, Fatima, Fodié.

Texte sur la pochettes du DVD  :
ECObox est un projet d'expérimentation urbaine et sociale initié en 2001 par l'atelier d'archiecture autogérée dans le quartier de La Chapelle à Paris.

Les participants au projet sont des habitants, des artistes, des architectes, des chercheurs, des activistes, des étudiants, des enfants, des chômeurs, des immigrés, des hommes politiques, des retraités, des cinéastes, des architectes-paysagistes, etc. En avril 2005, quatre ans après le début de la projet, quelques centaines de personnes ont participé activement à des actions culturelles trans-locales, des ateliers de savoir-faire, des réseaux de solidarité et des projets locaux et internationaux..

À l'heure actuelle, la Ville de Paris, prépare la rénovation de la halle Pajol, le site du projet Ecobox. En dépit de la reconnaissance locale et internationale du projet et de l'engagement politique en son sein, l'acquisition strictement administrative du processus de rénovation a conduit à une série de décisions qui tendent à provoquer le démantèlement de Ecobox et de son infrastructure humaine.

Un espace à venir / A Space On The Way - DVD 17' / atelier d’architecture autogérée 2005

Ce film a été réalisé par Jan Ralske et AAA à partir de matériaux issus des archives de AAA.

Tournage participatif : Constantin Petcou, Béatrice Rettig, Doina Petrescu, Isabelle Mercier, Giada Mangiameli et Patrick Laroche.

Texte de la pochette du DVD  :
Le Défilé des Savoir-Faire a eu lieu le 28 Mai 2005 à ECObox, Halle Pajol, à Paris. Cet événement a été réalisé par l'Atelier d'Architecture Autogérée avec les usagers d'ECObox, les habitants et les commerçants du quartier de La Chapelle

Le Défilé des Savoir-Faire a été l'un des derniers événement organisé à ECObox.

En vue du projet de rénovation de la Halle Pajol, qui verra le jour en 2011, la Mairie de Paris a décidé d'évacuer une partie des occupants de la Halle, ECObox inclus. Le déménagement de l'ECObox a été effectué par les usagers mêmes sur un terrain proposé provisoirement par la Mairie de Paris. Cela a eu pour effet de décourager certains des usagers du jardin, et à l'inverse pour d'autres, de les motiver d'avantage.

 

Donner - Prendre le temps - DVD 11' / atelier d’architecture autogérée 2006

« Palaver » -une discussion retrospective entre quelques participants du projet ECObox.

Le film a été réalisé par Rapsode production et AAA à partir du matériel issu des archives de AAA.

Tournage Participatif : Constantin Petcou, Doina Petrescu, Béatrice Rettig, Tatiana Fernandez, Giada Mangiameli et Marina Galimberti.

Participants à la discussion qui accompagne le film  : Michelle Chevrillon, Isabelle Mercier, Doina Petrescu, Fabienne Molinier, Constantin Petcou, Béatrice Rettig.

 

 

______________________________________________________________________________________________

Poster

Télécharger le poster AAA